La voiture, un polluant ambulant

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Gare aux poumons avec les effets polluants des voitures

Quand une voiture est en marche, elle émet de fines particules polluantes qui pénètrent directement dans les poumons et qui y déposent des composés toxiques. Ceux-ci accroissent les crises d’asthme et le risque d’infection respiratoire, surtout chez les enfants. À long terme, le taux élevé en toxines de l’organisme peut entrainer une morbidité respiratoire, un cancer des poumons, voire la mort.
Les moteurs Diesel dégagent de leur pot d’échappement une quantité considérable de sulfates et de nitrates. En plus d’agresser les bronches, ces gaz altèrent l’activité pulmonaire et favorisent les accès de toux et d’allergie.
La présence d’ozone dans les fumées polluantes des voitures occasionne, par ailleurs, une irritation du nez, de la gorge et des yeux, en plus de perturber la fonction pulmonaire.
Néanmoins, il est possible pour tout citadin d’améliorer l’oxygénation de son cerveau, de son cœur, de ses muscles et de son organisme en général malgré l’omniprésence des voitures et de leur action polluante.

La désintoxification, pour se débarrasser des toxines dans le corps

Que les poumons soient victimes ou non des effets polluants des voitures, il est indispensable de les protéger de l’intoxication environnementale. Pour ce faire, un exercice pratique au quotidien s’impose. Cela consiste à s’asseoir sur une chaise sans s’y adosser totalement avec le dos bien droit. Des séances de respiration s’en suivent : d’abord, une expiration complète, puis une légère inspiration pour remplir les poumons avec une petite pause entre les deux phases pour finir avec une expiration plus lente. Ce mouvement respiratoire est à répéter trois à quatre fois.
Pour un résultat plus efficace, il est conseillé d’utiliser, en même temps, un remède naturel. C’est notamment le cas de l’Aloe Vera, qui est une plante détoxifiante par excellence.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »