Tout savoir sur la médecine douce tirer profit de ses nombreux bienfaits

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Utilisées à bon escient, les médecines douces peuvent constituer d’excellents compléments de la médecine conventionnelle. Voici quelques traitements alternatifs de plus en plus appréciés partout dans le monde.

La phytothérapie

La phytothérapie est sans doute le traitement non conventionnel le plus ancien et le plus utilisé. Le principe consiste à se soigner à l’aide des plantes médicinales. Grâce à des études scientifiques minutieuses, cette technique est de plus en plus appréciée. Ces recherches ont dévoilé les propriétés thérapeutiques de plusieurs espèces végétales. L’Aloe Vera fait partie de ces plantes. Grâce à ses principes actifs et surtout l’Acemannan, il traite de nombreuses maladies telles que le cancer, le diabète et le cholestérol.
De même, la Cimicifuga racemosa ou actée à grappes est utilisée pour soigner les troubles des menstruations et ceux de la ménopause. Quant au Gingko Biloba, il est entre autres indiqué en cas de difficulté respiratoire et d’incontinence urinaire. Il améliore aussi la mémoire et la circulation du sang dans le cerveau.

L’homéopathie

L’homéopathie est avant tout destinée à fournir des traitements plus doux que la médecine moderne. Utilisant de très petites doses de principes actifs, elle repose sur le principe de similitude. Au cours de la fabrication des remèdes homéopathiques, la substance médicinale passe par une série de dilutions.
Comparés à un placebo, les remèdes homéopathiques se révèlent plus efficaces dans le traitement des maladies telles que l’asthme, les allergies, la diarrhée infantile ainsi que certaines affections chroniques. Actuellement, des produits homéopathiques comme les granulés, les gouttes ou encore les pommades gagnent en notoriété. En raison de leur dilution, ils sont réputés peu agressifs pour l’organisme. Tout le monde y compris les femmes enceintes et les enfants peuvent bénéficier de l’homéopathie.

La chiropraxie

Plusieurs médecines douces impliquent des manipulations. L’une des plus connues est la chiropraxie. Le principe consiste à corriger les déséquilibres, en particulier au niveau de la colonne vertébrale du patient. Les chiropraticiens sont d’ailleurs avant tout des spécialistes de la manipulation de la colonne vertébrale, des muscles et des articulations.
La chiropraxie est généralement utilisée pour traiter les douleurs. Elle soulage les patients qui souffrent de maux de dos, d’arthrose, de migraine et autres maladies chroniques et douloureuses. Il est essentiel que le praticien soit expérimenté pour éviter les effets secondaires. Il faut, en effet, savoir qu’une mauvaise manipulation de certaines parties du corps peut entraîner des complications graves, y compris la paralysie.

L’acupuncture

L’acupuncture connaît actuellement un franc succès. Le terme « acupuncture » recouvre nombreuses techniques mais, dans la plupart des cas, le praticien insère de très petites aiguilles dans des zones précises du corps afin de déclencher une réaction bénéfique. Cette méthode provoque la libération de substances neurochimiques telles que les endorphines qui diminuent la douleur ou les effets d’une inflammation. L’acupuncture apporte un soulagement sensible au mal de dos et aux douleurs lombaires, musculaires et postopératoires.
Ce traitement naturel peut être utile dans le soin des troubles psychiques tels que le stress, l’anxiété et la dépression. Bien que le patient soit endolori ou engourdi pendant la séance, il ressent une sensation de bien-être au terme de celle-ci.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »